mardi 28 octobre 2014

1. Les problèmes théoriques et scientifiques de la lecture acquise et de son apprentissage (B.Toresse)

B. Toresse, Comment apprendre à lire aux enfants de 6-7 ans ? (1988)

Retour au sommaire

A. Les mécanismes physiologiques de la lecture

    1° Les expériences d'Émile Javal
    2° Régression oculaire

B. Les processus psycho-physiologiques de la lecture chez l'adulte compétent

I. Une définition : qu'est-ce que lire ?
II. Anticipation, hypothèses et prises d'indices : deux concep­tions opposées
    1° La conclusion d'une expérience scientifique relatée par un psychologue français : Paul Guillaume
    2° La thèse contraire
    3° Synthèse. Le point de vue d'un psycholinguiste suisse : F. Stoll
    4° Premier commentaire
         a) 1er exercice
         b) 2e exercice
    5e Second commentaire

C. Les processus de la lecture chez l'enfant de six ans au début de cet apprentissage

I. Quelques problèmes relatifs à la perception visuelle
Considérations générales
Globalisation, syncrétisme et pointillisme
II. Un postulat contesté : la théorie des 2 S ou des 3 S ? 
    1° Qu'est-ce que l'oralisation ?
    2° L'oralisation est-elle la cause de nombreuses dyslexies ?
    3° L'oralisation et l'accès au sens d'un texte
         a) L'opinion d'un psycholinguiste américain
         b) Le son et le sens : sont-ils indépendants ?
    4° L'enfant de 6 ans qui apprend à lire notre langue doit-il être placé dans des situations semblables à celles du lecteur expérimenté et pratiquer des activités intellectuelles de même nature que celles de celui-ci ?
         a) Des réponses affirmatives d'éducateurs
         b) Des conclusions négatives de savants
         c) La réfutation du neuropsychologue A. R. Luria
    5° L'oralisation est-elle nécessaire à l'enfant de 6 ans qui apprend à lire
         a) L'antithèse (E. Charmeux, J. Foucambert)
         b) La thèse (S. Borel-Maisonny, A. Tomatis)
         c) La synthèse (M. Montessori, Alain)
         d) Des hypothèses (G. Noizet, J. Weiss)
         e) L'apport décisif des sciences du cerveau
III. Commentaires critiques à propos de l'oralisation (ou du déchiffrage) et de l’anticipation chez l'apprenti lecteur de 6 ans : des constatations fondées sur le bon sens... aux preuves de plus en plus convaincantes de la science !
    1° Une comparaison à dominante socio-historique entre l'acquisition du langage et celle de la lecture
    2° Des réponses psychologiques et pédagogiques
    3° Des aspects neurobiologiques et linguistiques et leurs conséquences pédagogiques


IV. Conclusion



































B. Toresse, Comment apprendre à lire aux enfants de 6-7 ans ? (1988)

Retour au sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...