Français Collège

V. Marchais, co-auteur des manuels Terre des Lettres 6e, 5e, 4e, 3e et J'apprends à rédiger 6e et 5e (chez Nathan), écrit ceci pour justifier cette utilisation qui pourrait paraître incongrue à certains (source : neoprofs.org)
- La Berthou-Voegelé est excellente pour les explications, d'une rare  limpidité. Les exercices, par contre, ne sont pas toujours exploitables tels quels ; 
- La Grammont-Hamon est très bien aussi, excellente progression - pas la peine d'investir dans les livres du Cours Supérieur, qui revoient tout vitesse TGV. C'est triste à dire, mais vu l'état de nos élèves, les manuels de primaire suffiront à la tâche ; 
- La Mauffrey-Cohen, déjà plus moderne, fait quelques concessions à la linguistique mais reste un très bon manuel et, surtout, une mine d'exercices progressifs et utilisables en classe. 
- Le livre unique de Dumas est, à mon avis, trop difficile pour être utilisé tel quel en grammaire, mais il est à découvrir pour le formidable travail conduit en vocabulaire et en écriture. Je m'en suis beaucoup inspirée pour mon propre travail sur la rédaction ; 
- A découvrir aussi pour les mêmes raison, la Gabet-Gillard ; 
- Pour les exercices, trouver sur e-bay ou ailleurs un bled des années 40 (et surtout pas un de ceux d'aujourd'hui, beaucoup moins riches) ; 
- Enfin, si vous le permettez, pensez que Terre des Lettres est le premier (le seul ?) manuel à avoir remis au goût du jour cette grammaire traditionnelle, fondée sur une progression rigoureuse, une réelle explication des notions (qui ne sont pas définies par de seuls critères de distribution), un perpétuel souci de réinvestissement des notions étudiées en vue de fixer celles-ci, un développement progressif des méthodes d'analyse grammaticale et logique, une démarche inductive et une ouverture sur l'écriture.

Heather : Pour la Hamon, vous utilisez la grammaire du cours moyen ?
V. Marchais : Je te conseille les cours de CM, voire de CE.

Ce sont des ouvrages des années 60, c'est-à-dire destinés à des collégiens très bien formés en grammaire. Les bases sont posées très solidement. Au collège, les leçons sont des leçons de révision, complètes et rapides, suivies d'exercices nombreux et complexes, où domine l'analyse : c'est hors de portée d'un collégien d'aujourd'hui. C'est triste à dire, mais avec le niveau qui monte, une grammaire de CM, voire de CE, te sera bien plus utile pour tes classes : tu y trouveras des explications et des exercices bien plus adaptés.

Magister : Mais peut-on faire acheter aux élèves de collège un livre de CM ? Ils vont se vexer.

V. Marchais : Qu'ils se vexent serrait un moindre mal - voire, comme le dit Circé, un aiguillon. Mais je crois que ces ouvrages posent d'autres problèmes. Ils sont le reflet d'une époque où la France est encore très rurale, mais aussi plutôt machiste, moraliste, coloniale, j'en passe et des meilleures. Du coup, il faut faire du tri dans les phrases proposées. En d'autres termes, je ne pense pas que ces ouvrages soient utilisables tels quels dans les classes, mais ils sont très intéressants par leur démarche pédagogique, dont on peut s'inspirer.

    Les manuels anciens pour le CM et CS antérieurs à 1970, d'un très bon niveau, peuvent aussi être consultées à la page Français et Rédaction Cours Moyen et Cours Supérieur

    Autres sujets sur le français au collège :

    Pédagogie du français et de la lecture

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...